Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Le Bouclier de Minerve

Atlas des industries de l'armement

Saut de ligne
Nos différentes approches
Saut de ligne
Image
Atlas des industriels de l'armement
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Approche par acteurs

L'approche par acteurs permet d'effectuer une recherche par la liste alphabétique des groupes ou par la liste des Etats.
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Approche par acteurs
Saut de ligne

Atos


france


Siège social

Bezons 95870
france

Implantation



Implantation en France

Sources

https://atos.net/fr/

Dossier de présentation de la société ATOS

Wikipédia


Date de création de la fiche

25/10/2018


Dernière mise à jour

28/02/2019

Nature de l'activité

Atos est une entreprise de services du numérique française, créée en 1997. Elle fait partie des plus grandes ESN au niveau mondial, avec un chiffre d'affaires annuel de près de 12 milliards d'euros en 2016 et environ 100 000 employés répartis dans 73 pays. Le groupe, leader européen du Cloud, de la cybersécurité et du supercalcul ainsi que du paiement sécurisé en ligne pour les entreprises via sa filiale Worldline, est coté au CAC 40. Atos est depuis 2001 le partenaire informatique mondial des Jeux olympiques et paralympiques.

Principales productions

Pour l’armée de Terre, Atos est plus particulièrement connu pour être l’industriel ayant remporté l’appel d’offres relatif au remplacement du système SIR par un nouveau BMS, baptisé SIC-S.

Atos est également le partenaire industriel pour le système Auxylium.

Principales productions de la BU Command Control and Intelligence
Principales productions de la BU Command Control and Intelligence
Principales productions de la BU Critical Communication
Principales productions de la BU Critical Communication
Principales productions de la BU Aerospace and Defense Electronics
Principales productions de la BU Aerospace and Defense Electronics

Stratégie

Chiffres clés

Historique

Atos est une société constituée de plusieurs entités suite à plusieurs acquisitions. A l’origine dans le service, cette société conçoit également des produits.

 

En 2004, Atos Origin crée une filiale : Atos Worldline. La même année, Atos Origin abandonne la marque KPMG pour sa filiale de conseil, au profit du nom Atos Consulting. Toujours en 2004, Philips cède une partie du capital qu'il détient encore dans le groupe. Sa part est désormais de 16,5 %.

En mars 2004, le siège social déménage des Pays-Bas vers Zaventem en Belgique. En octobre 2004, Atos Origin Australia, issue des activités de Philips Communications, est vendu à Fujitsu. En mai 2005, Atos Origin vend ses filiales d'Europe du Nord (hérité des entreprises Philips C&P/Origin) à VM-Data.

Le 17 juillet 2006, Atos Origin acquiert Banksys et Bank Card Company (BCC), sociétés spécialisées dans les solutions de paiements et intégrés depuis à Atos Worldline. En octobre 2007, Philippe Germond est nommé au poste de président du directoire où il succède à Bernard Bourigeaud. Le 22 octobre 2007, Atos Origin Middle East est vendue à HP.

En décembre 2007, Atos Origin et Euronext ont décidé de mettre un terme à leur coentreprise AEMS, chacun reprenant les actifs qui les intéressent. À partir 2008, les activités informatiques de cotation de marché intègreront Nyse Euronext, tandis que les activités de compensation, de règlement-livraison et interbancaires, intégreront la branche Worldline d'Atos Origin. Dans le cadre de cet accord, Euronext verse environ 250 millions d'euros à Atos.

Le 17 novembre 2008, Thierry Breton remplace Philippe Germond au poste de président du directoire.

En 2010, Atos acquiert Venture Infotek, entreprise indienne, pour environ 100 millions de dollars et l'intègre à Atos Worldline.

Le 15 décembre 2010, Atos Origin annonce l'acquisition de Siemens IT Solutions and Services, pour 850 millions d'euros financés pour 414 M€ en actions, 186 M€ en numéraire et 250 M€ en obligations convertibles en actions. À l'issue de cette acquisition, Atos Origin deviendra le leader européen du service informatique en termes de chiffre d'affaires et le 7e au niveau international et sera comparé à l'Airbus des services informatiques.

Le 4 juillet 2011, Atos Origin est renommé en Atos, à la suite de l'acquisition de Siemens IT Solutions and Services. Atos signifie désormais Atos Origin to SIS et constitue une nouvelle marque avec de nouvelles ambitions.

Le 20 septembre 2011, Atos annonce un partenariat avec Microsoft qui débutera dès 2012. Cela permettra de proposer aux administrations et organisations du service public français les produits Office 365 (de Microsoft) en mode Software as a service.

En 2013, l’entreprise se classe au second rang du Palmarès des employeurs français, qui prend en compte les conditions de travail, les perspectives de carrière et la pérennité de l’entreprise.

En 2014, Atos introduit partiellement en bourse Worldline sur 26,59 % de ses participations pour 575 millions d'euros, valorisant Worldline à une capitalisation de 2,1 milliards d'euros.

En mai 2014, Atos lance une OPA sur Bull de 620 millions d'euros qui est réussie et validée en septembre 2014.

En décembre 2014, Atos acquiert pour 1,05 milliard de dollars, soit 840 millions d'euros, une partie de l'activité d'outsourcing informatique de Xerox, acquise via l'achat de ACS, cette activité regroupant près de 10 000 employés.

En mars 2015, 820 salariés de l'entité Workplace & Service Desk Services issue des entités françaises Atos Infogérance et A2B sont revendus à Proservia Workstation Services, filiale de Manpower. En novembre 2015, Atos annonce l'acquisition pour 340 millions de dollars d'Unify, co-entreprise de 5 600 employés, appartenant à The Gores Group et de Siemens. Dans le même temps, Siemens annonce l'extension de 3 ans de son contrat d'externalisation avec Atos jusqu'en 2021.

En septembre 2016, Atos annonce l'acquisition d'Anthelio Healthcare Solutions, une entreprise présente dans les services informatiques pour la santé, pour 275 millions de dollars.

Le 22 février 2017, Atos annonce des résultats records en 2016 dépassant tous ses objectifs. Le chiffre d’affaires s’est élevé à 11 717 millions d’euros, marquant une augmentation de +9,7 % par rapport à 2015 et le résultat net part du Groupe a lui atteint 567 millions d’euros, offrant une augmentation de +39,6%. Le 20 mars 2017, Atos fait son entrée au CAC 40, confirmant le statut d'acteur mondial du groupe.

En décembre 2017, Atos lance une offre d'acquisition de 4,3 milliards d'euros sur Gemalto, producteur notable de carte à puce, dans le but notamment de renforcer dans l'Internet des objets. Atos obtient rapidement le soutien du plus grand actionnaire de Gemalto, à savoir Bpifrance. Le 13 décembre 2017 Gémalto refuse officiellement l'offre d'Atos au profit de celle proposée par Thales.

En juillet 2018, Atos annonce l'acquisition de Syntel, une entreprise américaine possédant de nombreux centres offshore en Inde, pour 3,4 milliards de dollars

Structure/Organisation

Atos est organisé de façon matricielle.

La division ayant trait à l’industrie de défense est Big Data and Security (BDS).

 

Organisation d'Atos
Organisation de la division Big Data and Security
Organisation du secteur Mission Critical Systems (MCS)

Actualités

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Le Bouclier de Minerve

Atlas des industriels de l’armement

© 2017 EMSST. Tous droits réservés.
Réalisation SAILING. Powered by WysiUp.

Saut de ligne