Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Le Bouclier de Minerve

Atlas des industries de l'armement

Saut de ligne
Nos différentes approches
Saut de ligne
Image
Atlas des industriels de l'armement
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Approche par acteurs

L'approche par acteurs permet d'effectuer une recherche par la liste alphabétique des groupes ou par la liste des Etats.
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Approche par acteurs
Saut de ligne

CNIM


france


Siège social

Paris
france

Implantation

CNIM est implanté en Afrique, Amérique du Nord, Asie-Pacifique, Europe et Moyen-Orient. Le groupe est présent dans 15 pays.

Son siège social : Paris, France.



Sources


Date de création de la fiche

30/11/2017


Dernière mise à jour

27/09/2018

Nature de l'activité

Le Groupe CNIM conçoit et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu technologique et propose des prestations d’expertise, de services et d’exploitation dans les domaines de l’environnement, de l’énergie, de la défense, des sciences du vivant et de l’industrie.

 

C’est un équipementier et ensemblier industriel français de dimension internationale.

Principales productions

Secteur Innovation & systèmes : cf : cnim_img5.jpg

 

Dissuasion : intervient dans le domaine des systèmes de lancement des missiles stratégiques

  • tube lance-missile du M51
  • intégration et validation du missile M51
  • le module de tir sous-marin du Centre d’essais
  • l’atelier d’assemblage et les coquilles de manutention
  • développe la réalisation des outillages relatifs à l’intégration de tubes dans les soutes missiles
  • ingénierie mécanique du Laser Méga-Joule

 

Nucléaire civil :

  • plaques radiales du réacteur expérimental ITER

 

Projection terrestre : 

  • pont flottant motorisé (PFM) cf : cnim_img6.jpg
  • pont d’assaut modulaire (programme SPRAT)

 

Projection maritime : 

  • prototype L-CAT (landing catamaran) / bâtiments EDA-R cf : cnim_img7.jpg

 

 

PFM
PFM

Stratégie

La stratégie du Groupe consiste à :

 

  • concentrer ses activités afin d’assurer les moyens de financement à long terme pour garantir la pérennité de l'entreprise et élargir son action commerciale en direction des pays émergents pour bénéficier de leurs perspectives de développement, tout en préservant durablement ses positions sur le marché européen ;
  • optimiser les synergies entre des entités qui ont toutes en commun un niveau élevé d'exigence afin de stimuler la politique d'innovation du Groupe ;
  • améliorer sa productivité tout en inscrivant son action dans une démarche conforme aux exigences environnementales.

 

CNIM, ensemblier, maîtrise les procédés relatifs à ses activités, construit les équipements essentiels et développe ses propres technologies. Le Groupe mène, dans chacun de ses grands métiers, une politique active de Recherche & Développement, composante majeure du processus de l’innovation.

Le Groupe CNIM adapte son offre de défense aux nouveaux besoins export des armées, avec des investissements en France dans la cybersécurité, et un fort développement à l’international pour les systèmes de projection terrestre et maritime.

ETI indépendante, CNIM intervient sur l’intégralité du cycle de vie d’ensembles technologiques et industriels à forte valeur ajoutée.

 

Sa stratégie s’appuie sur :

- une diversité de ses métiers et une présence dans les domaines de l’environnement, l’énergie, la défense et la sécurité, permettant de s’affranchir des cycles économiques 

- la qualité de ses bureaux d’études et de ses moyens industriels

- l’innovation, moteur de sa croissance, soutenue par un haut niveau d’expertise et conduisant à la sélectivité de ses programmes d’investissement

- la croissance des activités récurrentes inscrites dans le long terme

- l’amélioration de la compétitivité et de la rentabilité pour assurer ses besoins de financement.

Chiffres clés

Chiffres clés  cf : cnim_img2.jpg/cnim_img3.jpg/cnim_img4.jpg

Historique

Le Groupe CNIM s’est forgé à travers une longue histoire qui débuta en 1856 avec les Forges et chantiers de la Méditerranée (FCM) (cf : cnim_img1.jpg)

Cette histoire témoigne de la capacité du Groupe à se transformer pour rester à la hauteur de ses ambitions, en ayant néanmoins le souci de la pérennité de ses engagements. Les différentes étapes technologiques, industrielles et humaines qui ont marqué l’histoire du Groupe CNIM sont présentées ci-dessous :

 

  • 1856 Démarrage des chantiers navals à La Seyne-sur-Mer, dans le Var, qui, tout au long de leur existence, seront à la pointe des techniques du moment, construisant non seulement des navires de guerre, des paquebots pour la France, le Japon et bien d’autres pays, mais encore le premier sous-marin. Le site de La Seyne-sur-Mer est toujours le site industriel principal du Groupe.

 

  • 1917 Les premiers chars sortent de l’établissement de La Seyne-sur-Mer en même temps que des usines Renault.

 

  • 1961/1965 CNIM participe à la réalisation du premier système du programme des tubes lance-missiles équipant les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins français. Le Groupe intervient aujourd’hui encore activement dans ce domaine, et est un      élément moteur de la modernisation de ces systèmes de lancement de missiles.

 

  • 1966 Par suite de la réduction des commandes de navires, les Forges et chantiers de la méditerranée sont repris par le Groupe Herlicq, spécialisé dans les équipements industriels et deviennent les Constructions navales et industrielles de la méditerranée (CNIM). L’activité est restaurée avec la construction de navires spécialisés comme les méthaniers et les plateformes pour l’offshore. La diversification industrielle déjà entamée depuis plusieurs années est activement poursuivie.

 

  • 1982/1986 Le gouvernement regroupe les chantiers de Dunkerque, La Ciotat et La Seyne-sur-Mer dans Normed. CNIM, désormais « Constructions industrielles de la méditerranée », va se développer dans les domaines de l’énergie (usines de traitement des déchets et chaudières), la mécanique (systèmes de lancement des sous-marins de la Force océanique stratégique ; moyens de franchissement pour le Génie ; composants pour l’industrie nucléaire ; escalators pour métros, gares et aéroports).

 

  • 1987 Le 30 juin de cette année-là, CNIM fait son entrée au Second marché de la Bourse de Paris. C’est à ce moment que CNIM débute le développement du nouveau système de lancement des missiles M51 et consent de lourds investissements sur fonds propres afin de se doter des moyens nécessaires à la mise en œuvre des nouveaux matériaux utilisés.

 

  • 1989/1990 Acquisition de deux sociétés spécialisées dans les chaudières industrielles : Babcock Entreprise en 1989 et Wanson en 1990, création de Babcock Wanson.

 

  • 2001/2002/2003 Achat en 2001 de LAB, l’un des leaders européens du traitement des fumées d’usines d’incinération et reprise des activités de valorisation énergétique des déchets d’Alstom en 2002.

 

  • En 2000, la France reprend seule le projet européen de pont d’assaut sur la base d’un pont sur un véhicule à roues que CNIM avait « porté » dans Eurobridge.

 

  • À la mi-2002, le groupement formé par Thales et CNIM remporte le contrat de maîtrise d’œuvre des équipements de chambre du Laser Mégajoule.

 

  • 2005 CNIM pose la première pierre d’une nouvelle usine de 20 000 m2 en Chine située à Gaoming, près de Foshan dans la province de Canton.

 

  • 2008/2009 Acquisition de Bertin Technologies et de l’ensemble de ses filiales, de Biotec Centre puis d’IDPS dans le domaine de la santé et entrée dans le capital de Technoplus Industries, filiale d’Areva TA. Recentrage des activités du Groupe sur ses métiers principaux et cession de la Division Transport spécialisée dans les escaliers mécaniques et trottoirs roulants.

 

  • 2010/2011 Les quatre filiales de Bertin Technologies spécialisées dans la R&D pharmaceutique (Ellipse, Spi-Bio, Biotec centre et IDPS) fusionnent pour donner naissance à Bertin Pharma. CNIM inaugure son pilote de centrale solaire à concentration sur le site de La Seyne-sur-Mer.

 

  • 2014 Prise de contrôle de CNIM par SOLUNI S.A., holding de la famille Dmitrieff, en juillet 2014, suite à l’acquisition de l’intégralité des titres détenus par les sociétés CNN et Martin GmbH. À l’issue de cette opération, la part du capital détenue par SOLUNI est passée de 27,40 % au 31 décembre 2013 à 56,43 % au 31 décembre 2014. CNIM se voit ainsi doté d’un actionnariat stable et pérenne, CNIM a acheté l’activité groupes de refroidissement et pompes à chaleur à absorption de la société allemande INVEN. Cette acquisition permettra de développer une nouvelle activité centrée sur la conception, la réalisation et la fourniture de systèmes clés en main innovants pour la récupération de chaleur et de valorisation d’énergie. Négociation pour l’acquisition de la société Saphymo par Bertin Technologies qui devient le seul industriel français à proposer une offre complète couvrant à la fois la détection et l’identification des menaces nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC) pour les industries de la défense et de la sécurité, et la surveillance des rayonnements ionisants pour l’industrie nucléaire. Cette opération a été finalisée le 1er janvier 2015.

 

  • 2015 Majoritairement détenue par CNIM, SUNCNIM développe et assure la construction clés en main de centrales solaires thermodynamiques destinées à l’exportation. Bertin Technologies a acquis la société GO Albert France avec la marque commerciale AMI Software, en mai 2015. Cette société rejoint la division Bertin IT. Cette union de spécialistes de la veille numérique et de la cyber intelligence donne ainsi naissance à un acteur majeur du traitement d’information Sources Ouvertes (veille sur internet notamment), aux ambitions internationales soutenues par l’ensemble du groupe CNIM.

 

  • 2016 Souhaitant se recentrer sur son cœur de métier d'équipementier industriel auprès des grands donneurs d'ordre publics et privés en France et dans le monde, CNIM cède en juillet 2016 au FCDE (Fonds de Consolidation et de Développement des Entreprises) ses filiales Babcock Wanson (hors CNIM Babcock Maroc), permettant ainsi à Babcock Wanson, avec le soutien d'un nouvel actionnaire respectueux de son patrimoine industriel, de poursuivre son développement à l'international.
Historique

Structure/Organisation

CNIM est un groupe coté en bourse. Depuis le 31 décembre 2014, le groupe CNIM est contrôlé par SOLUNI S.A., holding de la famille Dmitrieff qui détient 56,43% du capital.

 

Grandes directions :

 

  • environnement
  • innovation & systèmes
  • énergie

 

Filiales : Bertin Technologies (et ses filiales), CTE, LAB, MARTIN GmbH für Umwelt-und Energietechnik, Babcock Wanson (et ses filiales).

Actualités

A. Groupe CNIM

 

Souhaitant se recentrer sur son cœur de métier d'équipementier industriel auprès des grands donneurs d'ordre publics et privés en France et dans le monde, CNIM a cédé en juillet 2016 au FCDE (Fonds de Consolidation et de Développement des Entreprises) ses filiales Babcock Wanson (hors CNIM Babcock Maroc), permettant ainsi à Babcock Wanson, avec le soutien d'un nouvel actionnaire respectueux de son patrimoine industriel, de poursuivre son développement à l'international.

 

B. Secteur Environnement

 

En 2016, l’activité Construction a été marquée par la livraison des projets de Leeds et Wilton au Royaume Uni, ainsi que l’usine biomasse d’Estrées-Mons en France.

- CNIM a enregistré de nouvelles commandes de centres de valorisation énergétique clés en main à Kemsley et Parc Adfer au Royaume-Uni auprès de Wheelabrator. En France, à Thiverval (Yvelines), CNIM a emporté fin 2016 l’appel d’offre du SIDOMPE pour la « conception, réalisation, exploitation, maintenance, optimisation énergétique du Centre de Valorisation des Déchets (CREM - Conception, Réalisation Exploitation et Maintenance) ».

- En 2016, SUNCNIM a finalisé le financement de la société de projet eLlo, créée pour la construction et l’exploitation de la centrale solaire à concentration de Llo dans les Pyrénées-Orientales (France). Il s’agira de la première centrale solaire thermodynamique Fresnel au monde disposant d’un stockage de plusieurs heures. La centrale de Llo, qui sera construite et exploitée par SUNCNIM, est l’aboutissement d’un appel d’offres de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) remporté par CNIM en 2012.D’une puissance de 9 MWe avec stockage de l’énergie thermique, soit la consommation en électricité de plus de 6 000 ménages, la centrale solaire de Llo produira une électricité renouvelable qui sera exportée sur le réseau EDF.

- Rénovation par CNIM Babcock Services et LAB Service de la chaufferie industrielle de Bercy (Paris, France) exploitée par CPCU. L'opération, comptant parmi les plus grands chantiers de mise aux normes environnementales menés en France ces dernières années, a consisté à convertir au gaz et au biocombustible liquide ces chaudières qui fournissent en chaleur le réseau de chauffage et d'eau chaude parisien. Cette opération illustre la contribution d'un savoir-faire historique du Groupe à la réalisation des objectifs de réduction de la pollution et de transition vers des énergies renouvelables.

- Clichy Énergie Verte (CEVE), le groupement Idex-Coriance qui exploite la production de vapeur du réseau de chaleur de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine, France), a fait appel à CNIM Babcock Services en 2016 suite à une fuite de tubes. Cette première action a permis de détecter quelques faiblesses dues à l'usure des matériels. L'exploitant a alors confié à CBS un plan plus complet de contrôle et de fiabilisation de l'état des générateurs. Le partenariat se poursuivra en 2017.

 

C. Secteur Innovation & Systèmes

 

CNIM a livré en 2016 deux navires de débarquement amphibies L-CAT® à la Marine Égyptienne.

NOVARKA, co-entreprise formée par Vinci et Bouygues responsable de la construction de l’arche de Tchernobyl, a confié à CNIM plusieurs contrats, en cours de réalisation :

  • la membrane d’étanchéité entre l’arche et le sarcophage ;
  • un système de garage de transfert monté sur le pont principal de l’arche ;
  • un chariot de maintenance du pont principal de l’arche ;
  • Le contrat de fabrication des plaques radiales du réacteur ITER avance à un rythme nominal. De nouveaux contrats portant sur divers éléments du réacteur ITER ont été remportés par CNIM en 2016 (Port Plug Structures et Purpose Built Tools).

En 2016, la Business Unit Systèmes et Instrumentation de la filiale Bertin a lancé sur le marché trois nouveaux équipements :

  • FusionSight®, monoculaire portable particulièrement adapté aux besoins des chefs de groupe d’infanterie et des forces spéciales ;
  • AlphaGUARD : nouvelle génération d’appareil de mesure du gaz radioactif Radon ;
  • InCellis, un nouveau microscope numérique conçu pour générer des images de haute qualité et faciliter l’observation des cellules.
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Le Bouclier de Minerve

Atlas des industriels de l’armement

© 2017 EMSST. Tous droits réservés.
Réalisation SAILING. Powered by WysiUp.

Saut de ligne