Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Le Bouclier de Minerve

Atlas des industries de l'armement

Saut de ligne
Nos différentes approches
Saut de ligne
Image
Atlas des industriels de l'armement
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Approche par acteurs

L'approche par acteurs permet d'effectuer une recherche par la liste alphabétique des groupes ou par la liste des Etats.
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Approche par acteurs
Saut de ligne

ATLAS ELEKTRONIK


allemagne


Siège social

Brême
allemagne

Implantation

Sur 1915 employés, 1380 (72%) travaillent en Allemagne. (cf : atlaselektronik_img1)

Le siège est à Brême.



Sources


Date de création de la fiche

30/11/2017


Dernière mise à jour

27/09/2018

Nature de l'activité

Atlas Elektronik est synonyme de sécurité maritime. Depuis des décennies, ATLAS se positionne comme systémier de référence dans l'électronique pour les marines à travers le monde. Son ambition est « de rendre la mer plus sûre ».

Principales productions

Ses compétences vont des sous-marins aux navires de surfaces, du système de système aux sous-systèmes. Son activité comprend un large éventail de sonars, de capteurs, de systèmes de commande des sous-marins et des navires de surface, des systèmes de lutte contre les mines, des drones sous-marins, des équipements et systèmes de communication, des canons navals, des systèmes de gestion ainsi que des systèmes pour la protection du littoral.

 

Atlas a développé une technologie de pointe et unique dans ses domaines de compétences : sonar, chasse aux mines, armes marines, systèmes de commandement et de contrôle des armes. ATLAS s'établit comme référence dans la technologie des sonars et instaure des normes mondiales.

Les produits de Atlas Elektronik permettent la planification, la formation et le combat grâce à des systèmes intégrés.

 

Parmi les produits les plus importants et les succès :

  • les systèmes de commandement et de contrôle des armes ISUS (système de contrôle des sous-marins y compris les sonars différents);  cf : atlas_elektronik_img3/img4
  • les systèmes de commandement et de contrôle des armes ANCS (système de contrôle pour les navires de surface), coques sonars montées et remorquées. cf : atlas_elektronik_img5
  • le système de chasse aux mines IMCMS (sous-marins non habités, "Seafox" et "SeaOtter") qui peut être utilisé pour la chasse aux mines aussi bien que pour la surveillance, la sûreté portuaire ou la surveillance des installations civiles. cf : atlas_elektronik_img6/img7
  • le système hydrographique de cartographie des fonds marins, qui est un système de mesure qui capte les profondeurs de l'eau et les    structures précises des fonds marins pour fournir la base nécessaire à la prise de décision

  • les ATLAS DESO, systèmes qui sont généralement utilisés dans des profondeurs d'eau allant jusqu'à 6.000 mètres

  • le sonar multifaisceaux ATLAS FANSWEEP, qui permet d'obtenir des images de l'environnement en trois dimensions.

Stratégie

La recherche et le développement est une priorité de la société avec plus de 5000 brevets déposés. Pour maintenir son niveau technologique, en particulier dans le domaine des sonars, Atlas Elektronik travaille en étroite collaboration avec les grandes écoles, les universités et les instituts de recherche.

Chiffres clés

Logique d'export et CA (cf : atlaselektronik_img2)

ActionnariatThyssenkrupp Marine Systems et Airbus Group détiennent respectivement 60% et 40% d'Atlas Elektronik GMBH.

Résultat : depuis 2005, le chiffre d'affaire de la société est d'environ 350 M€. La part défense est de 90% et 70% du chiffre d'affaire est généré à l'étranger.

Historique

Jusqu'en 2003, Atlas Elektronik faisait partie de STN Atlas Elektronik GmbH, une filiale de Rheinmetall Defence et BAE Systems. En 2003, la société a été scindée : Rheinmetall Defence a conservé la branche terreste (Rheinmetall Defence Electronics) et BAE Systems a pris le contrôle de la branche navale, gardant le nom Atlas Elektronik.

La participation de BAE Systems remonte à 1997, lorsque British Aerospace (BAE Systems avant de fusionner avec Marconi) acquis 49 % de Rheinmetall Defence.

BAE Systems a annoncé son intention de vendre l'entreprise en 2005. Les acheteurs potentiels étaient Thyssenkrupp Marine Systems, Airbus GroupThales et L-3 Communications Corporation.

L'offre conjointe de Thyssenkrupp Marine Systems/Airbus Group a été acceptée en décembre 2005.

Structure/Organisation

Les filiales sont les suivantes :

  • SONARTECH ATLAS (Australie) – système sonar pour sous-marins.
  • ATLAS HYDROGRAPHIC (Allemagne) – recherche en hydrographie.
  • Hagenuk Marinekommunikation (Allemagne) – système de commandement et de transmission.
  • ATLAS NAVAL SYSTEMS – (Malaisie) systèmes d'armes.
  • ATLAS UK – développement logiciel.
  • ATLAS MARIDAN (Danemark) – petits systèmes sous-marins.
  • ATLAS ELEKTRONIK FINLAND – crée au profit de la Marine finlandaise.
  • ATLAS Naval Engineering (Corée du Sud) – crée au profit de la Marine de Corée du Sud.
  • Cybicom Atlas Defence (Afrique du Sud) – soutien des sonars des sous-marins du pays.
  • ATLAS Maritime Security (Allemagne) – système de sécurité.

Actualités

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Le Bouclier de Minerve

Atlas des industriels de l’armement

© 2017 EMSST. Tous droits réservés.
Réalisation SAILING. Powered by WysiUp.

Saut de ligne